EMBARQUEMENT IMMEDIAT...

Juste des mots qui nous ressemblent change de peau..., ce sera encore des mots de tous les jours, des mots de tous les soirs... la même chose en différent... Prenez place, je vous en prie, pour cette nouvelle aventure...

26 novembre 2010

Aux tournants de la vie...

" La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés."
Louis Pasteur

Ben... en ce qui me concerne, je suis bien préparée...
Qu'elle vienne frapper, je lui ouvrirai, elle me fait pas peur !...

Comment ça se fait d'ailleurs qu'elle ne s'est pas encore présentée ?......
C'est à cause de la neige peut-être ?... ...
Ou bien parce que chez moi, ça n'est pas très facile à trouver ?......
Si ça se trouve, il lui est arrivé quelque chose en chemin......
C'est pas que je m'inquiète, mais quand même... je trouve qu'elle en met du temps... ...
Elle pourrait au moins faire un petit signe... histoire de savoir... ...

C'est vrai ça... quand on est sur la route, il y a des moments où on baisse un peu la vigilance...
Rien ni personne n'est à l'abri d'une panne mécanique... d'une erreur humaine... d'un fâcheux concours de circonstances...
Il y a des tournants plus difficile que d'autres à négocier... dans la vie comme sur le bitume...
On ne sait parfois plus s'il faut rétrograder ou accélérer, on s'emmêle les pédales, on s'emmêle les pinceaux...
Et quand les mots s'en mêlent, on se voit écrire de drôles de mots...
ça pétarade et ça dérape...

On s'obstine à se persuader que "Pas de nouvelles, bonnes nouvelles"... mais bon...
Les heures, les jours... puis les mois, voire les années passent... et on ne peut que constater, que le buffet refroidit...
Si ça continue, je ne vais plus y croire à son rendez-vous au moment opportun... et je vais me débrouiller toute seule !... Na !...
J'ai fait une préparation d'enfer, je me suis mis sur mon 31 de positivité, j'ai rangé tous mes doutes, j'ai jeté mes peurs, j'ai aéré mes principes... Enfin, le grand jeu quoi !...
Je voulais qu'elle se sente bien accueillie, à optimisme grand ouvert, pour qu'elle soit libre de se sentir bien chez moi et qu'elle ait envie d'y rester...
Et puis voilà... Rien !

Je ne veux pas faire celle qui n'y croit plus, qui n'attend rien... parce que... on attend toujours quelque chose ou quelqu'un...
Mais à force d'attendre quelque chose ou quelqu'un, on n'a pas l'impression de s'enraciner dans du concret...

Ma foi... tout bien réfléchi... faut peut-être que j'aille à sa rencontre !...

... ..

Posté par laurencewitko à 03:02 - L'espace du réel... - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour Laurence, je me régale toujours à vous lire et je continue à mettre, de temps en temps, vos magnifiques textes sur mon blog, merci. Mais je ne peux croire que la chance ne vous ai pas sourit, d'une part, vous me semblez bien préparée, d'autre part, vous avez toutes les chances de votre côté ! Quant à Hélène illisible, elle est bien rabat-joie, elle doit être une grande auteure avec une grosse tête sans doute ! Amitié

    Posté par bichau, 29 novembre 2010 à 14:38
  • Merci à vous pour ce texte et les quelques autres que j'ai lu. Vivre dans l'attente ou sur le point de, ça fait un bon bout de temps que j'en suis là. Mais comme je ne suis pas la seule à le vivre, j'évite de le prendre personnel (même si cela est difficile), je me dis qu'après tout nous sommes dans un vaste mouvement de transformation et que la chance telle que nous souhaitons ne ressemble en rien à ce qui est . Je pense que la perception que nous avons de la chance nous limite dans l'attente de quelque chose ou de quelqu'un alors que c'est probablement tout le processus qui est concerné. Impossible d'avoir du recul face à ce qui se produit actuellement, le processus est beaucoup trop vaste pour y arriver. C'est pour cela que nous sommes là dans cet état d'attente, dans le ressenti qu'il se passe quelque chose sans être en mesure d'en (sa)voir davantage.
    J'espère que mes mots ne vous ont pas mêlé!
    Bonne journée
    Coquelicot

    Posté par Coquelicot, 29 novembre 2010 à 15:49
  • C'est le moment

    Laurence, je ne sais pas vraiment comment ça fonctionne, mais pour moi, c'est précisément quand je perds tout espoir que les résultats apparaissent

    Posté par Bernard, 30 novembre 2010 à 23:29

Poster un commentaire