EMBARQUEMENT IMMEDIAT...

Juste des mots qui nous ressemblent change de peau..., ce sera encore des mots de tous les jours, des mots de tous les soirs... la même chose en différent... Prenez place, je vous en prie, pour cette nouvelle aventure...

21 septembre 2010

"Il faut boire à la source..."

" Pour qui sait les recueillir et s'en nourrir, il y a des pensées qui sont sources de vie."
Auguste Valensin

Notre corps est comme une sorte de véhicule d'emprunt, qui nous permet de traverser la vie, en s'adaptant, en quelque sorte, aux besoins de notre évolution.
Au cours de ce périple qui nous lie à lui, nous prenons soin de l'entretenir et de le maintenir en état, par les soins et la nourriture qu'on lui procure. Mais notre véhicule n'est pas qu'un paquet de chair et d'os, il comprend aussi une mécanique intérieure plus subtile, qui bien qu'invisible, lui donne tout son cachet, c'est notre esprit, notre conscience, notre âme... peu importe le nom qu'on lui donne d'ailleurs.
Même si cette partie de nous-même reste invisible de prime abord, elle est l'essence énergétique de tout notre être, et nous devons en prendre le plus grand soin, si l'on veut voyager... un peu plus loin...

Avec le développement de la société moderne et son cortège de "progrès" et d'avancées technologiques, il s'avère que nous négligeons de plus en plus, cet aspect important de notre constitution, et nous abandonnons au monde extérieur son entretien et son "nourrissage".
Or, l'on sait depuis bien longtemps qu'un esprit en friche, abandonné aux errances incertaines de la vie, sans capacité d'auto-réflexion, ne pourra rien produire d'autre qu'un raisonnement "de série", équipé des mêmes gadgets inutiles que ses comparses.
Ce qui fait la beauté d'une chose, d'un être, d'un lieu, ou d'un moment est pourtant simple et universel : c'est son unicité à s''approprier la lumière, l'espace et l'émotion de chacun dans  l'instant présent.
Le clonage, lui, n'apporte rien.
Ainsi faut-il, pour sublimer toute chose, savoir mettre en valeur ce qui la rend unique...

Au-delà de notre apparence, nous abritons tout un monde, malléable à souhait.
Nous pouvons choisir de le laisser être perméable à la crise actuelle que traverse le monde, ou bien choisir de le magnifier en cultivant d'autres graines que celles que l'on nous jette, déjà toutes prédigérées par un souci de "bienpensance" conforme aux quotidien dominant : morosité, crainte, agressivité, violence... que nous soufrons chaque jour au contact d'un monde qui surnage aux bords d'une décadence annoncée...
Pour cela, il faut savoir chercher une nourriture qui convienne à sa "croissance", et qui existe et perdure depuis la nuit des temps, dans des sortes de "pensées forces" capables de lutter contre la négativité ambiante, des pensées qui peuvent le nourrir, et dont nous éprouvons rapidement les bienfaits quand on s'y astreint...

Oui... Il y a des pensées qui sont sources de vie, et il ne faut pas hésiter à boire à ces fontaines de silence, qui laissent couler à flot nos propres résonances...
Nous sommes autant responsables de l'entretien de notre corps que de celui de notre esprit.
Tout comme nous savons entreprendre un régime pour maitriser notre silhouette, il nous faut apprendre l'hygiène spirituelle, si l'on veut prétendre à un équilibre personnel durable et responsable...

... ...


Posté par laurencewitko à 23:51 - Emotions Intérieures... - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire